Le Budget fédéral alternatif : Pas de temps à perdre présente un plan progressiste pour favoriser la compétitivité en prévision de la mise à jour économique d’automne

Les experts exhortent les décideurs politiques à ignorer les appels en faveur d’une réduction de l’impôt des sociétés et à prendre plutôt des mesures audacieuses en matière d’inégalité, de durabilité et de justice économiques
September 19, 2018

OTTAWA — Alors que le pays fait face à des difficultés importantes et imprévisibles à l’approche d’une nouvelle année d’élection fédérale, le Budget fédéral alternatif (BFA) de 2019, dévoilé aujourd’hui par le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA), montre que le Canada peut favoriser la compétitivité et encourager l’innovation en investissant dans les personnes, plutôt qu’en accordant d’autres réductions d’impôts aux sociétés.

Les mesures progressistes et rentables du BFA de 2019 réduiront l’écart entre les riches et le reste d’entre nous, sortiront près d’un million de personnes de la pauvreté, augmenteront les revenus en éliminant les échappatoires fiscales injustes et coûteuses et créeront plus de 500 000 emplois, dont la plupart seront dans des domaines d’avenir à faibles émissions de carbone. La solution de rechange offerte – que le Canada imite l’administration Trump par la réduction d’impôts et la déréglementation – est si coûteuse qu’on ne saurait l’envisager.

« La réalité, c’est que la compétitivité économique du Canada est beaucoup moins menacée par les changements à l’impôt des sociétés et à la réglementation au sud de la frontière que par les changements climatiques, les niveaux d’inégalité persistants et dommageables ainsi que par le sous-financement considérable des services publics et des programmes sociaux », déclare Gauri Sreenivasan, directrice des politiques et de la recherche du CCPA.

Dans le cadre du plan du BFA, les 95 % des familles canadiennes qui gagnent moins de 254 000 $ par année se porteront mieux en moyenne grâce aux modifications apportées à l’impôt et aux transferts ainsi qu’à de nouveaux programmes sociaux, dont un régime national d’assurance-médicaments attendu depuis longtemps, un programme universel de garde d’enfants et la gratuité scolaire. Nous pouvons réaliser tout cela en maintenant des déficits historiquement bas.

Le plan du BFA montre que le Canada a les moyens :

  • d’éliminer l’écart de l’emploi entre les sexes, ce qui ferait croître de 4 % le PIB réel du Canada;

  • de réduire le taux de pauvreté de 50 % en trois ans;

  • de réduire d’un quart le taux de pauvreté chez les enfants et d’environ 40 % le taux de pauvreté chez les aînés, tout en protégeant mieux les régimes de retraite;

  • d’investir 5 milliards de dollars sur trois ans dans l’infrastructure des Premières Nations;

  • de mettre en place un régime universel d’assurance-médicaments à payeur unique, ce qui permettra de réaliser des économies pouvant atteindre 11,5 milliards de dollars dans l’ensemble du pays;

  • de mettre en œuvre un plan de « transition équitable » pour appuyer les travailleurs et les collectivités alors que le Canada tourne le dos aux combustibles fossiles pour se diriger vers une économie propre.

« Le BFA prouve qu’il existe des solutions de rechange, et que nous pouvons nous les permettre. Il n’y a pas de temps à perdre pour transformer ces solutions de rechange en une politique publique réalisable », ajoute le directeur général du CCPA, Peter Bleyer, qui comparaîtra devant le Comité des finances fédérales le 20 septembre dans le cadre des consultations prébudgétaires.

« Les choix que nous faisons aujourd’hui – s’attaquer aux inégalités, mettre en place un régime universel d’assurance-médicaments et agir contre les changements climatiques catastrophiques – détermineront la viabilité de notre société et de notre économie pour les années à venir. »

À propos du Budget fédéral alternatif : Le BFA, qui en est à 24e année, est un effort collaboratif réunissant des économistes canadiens de premier plan et des spécialistes sectoriels afin de présenter des solutions politiques progressistes qui prévoient aussi les moyens de les financer. Le Budget fédéral alternatif 2019 : Pas de temps à perdre est disponible en téléchargement à l’adresse suivante : www.policyalternatives.ca.

-30-

Pour en savoir davantage ou pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec : Alyssa O’Dell, agente des relations publiques et avec les médias du CCPA, au 613-563-1341, poste 307, au 343-998-7575 (cellulaire) ou à alyssa@policyalternatives.ca.

Offices: