Une politique fiscale progressiste et des investissements judicieux pourront sortir près d’un million de personnes de la pauvreté et résorber certaines inégalités : selon institut de recherches

Un groupe d’experts sur les politiques publiques presse les libéraux de réaliser leurs promesses progressistes
February 22, 2018

OTTAWA — Le Budget fédéral alternatif (BFA) de 2018, publié aujourd’hui par le Centre canadien des politiques alternatives (CCPA), trace un itinéraire du chemin à parcourir jusqu’à la veille des prochaines élections fédérales, si le gouvernement va de l’avant de manière audacieuse pour réaliser un plan économique progressiste qui ne laisse personne de côté.  

S’il est mis en œuvre, le Budget fédéral alternatif réduira les inégalités de revenus, sortira près d’un million de personnes de la pauvreté, mettra fin à des échappatoires fiscales injustes et ruineuses, et permettra de créer 600 000 emplois tout en plafonnant le taux de chômage autour de 5 %.

­­­« Alors que l’économie a profité d’un sursaut inattendu en 2017, ses résultats ne s’attendent pas à durer. La pauvreté et les inégalités demeurent à des niveaux élevés et le revenu moyen n’a progressé que de quelques centaines de dollars au cours de la dernière année, » dit David Macdonald, économiste principal au CCPA. « Il est crucial que profitions au maximum d’un contexte économique favorable et investissions dans des programmes clés pour soutenir notre élan. Ce serait une erreur de retomber sur nos anciennes habitudes de réduction des déficits, d’austérité et de confiance excessive au secteur privé pour relancer la croissance. »

Selon le programme du BFA, les 95 % de familles canadiennes qui gagnent moins de 249 000 $ par année verront leurs revenus s’améliorer en moyenne de 2000 $ en changements d’impôts/transferts et de nouveaux programmes, y compris par des programmes nationaux d’assurances-médicaments et de garde d’enfant, de même que par la gratuité des frais de scolarité. Alors que le BFA s’appuie sur un déficit à court terme légèrement plus élevé que celui du gouvernement fédéral, afin d'investir dans les collectivités des Premières Nations. Il planifie aussi de mettre fin à des échappatoires fiscales injustes qui bénéficient surtout aux riches, ce qui rapporterait 18 G$ de plus en nouveaux revenus publics par année.

« À mi-chemin du mandat de ce gouvernement, on a pris certaines initiatives prometteuses. Mais nous devons aller plus loin, » dit Gauri Sreenivasan, directrice des politiques et de la recherche au CCPA. « De rendre la justice aux peuples Autochtones jusqu’à l’égalité salariale hommes-femmes, notre parcours est évident, et nous avons les moyens de réaliser nos ambitions. »  

Le programme du BFA :

  • Augmente les transferts directs aux familles à faible revenu d’une manière qui sortira de la pauvreté 600 000 enfants et adultes, et réduira du tiers la pauvreté des enfants;
  • Élimine toutes les subventions à l’industrie des carburants fossiles et crée un Fonds de Transition équitable pour aider les travailleurs du secteur de l’énergie à trouver de nouveaux rôles dans une économie entièrement verte; 
  • S’attaque au sous-investissement historique auquel font face les collectivités des Premières Nations en investissant 9 G$ cette année, visant les besoins urgents en matière d’infrastructure, d’eau potable, d’éducation et de soins de santé sur les réserves; 
  • Intervient immédiatement pour déployer une législation visant l’équité dans la rémunération et investit de manière importante dans les services de garde d’enfants de manière que le travail des femmes ne soit plus sous-payé en raison de la discrimination;
  • Coupe les taux de pauvreté des ainés de 30 % en augmentant l’exemption du Supplément de revenu garanti  pour les bénéficiaires du Régime de pensions du Canada par 3 000$ et augmenter le montant supplémentaire par 1 000$;
  • Accélère le relèvement du prix national du carbone pour atteindre 50$/tonne d’ici 2020, tout en modérant l’impact sur les travailleurs par des rabais, et en investissant dans la formation, les apprentissages et les infrastructures vertes.

« Le gouvernement a encore beaucoup de travail à faire pour remplir ses promesses d’une économie solidaire, de l’assurance-médicaments, et d’actions décisives contre la catastrophe climatique, ajoute Macdonald. On ne peut plus prendre de retard. Les Canadiens sont fatigués de demander : est-ce qu’on est rendus? » 

À propos du Budget fédéral alternatif : aujourd’hui dans sa 23e édition, le BFA est le résultat d’un effort collaboratif entre des économistes renommés et des experts de plusieurs secteurs, visant à présenter des solutions de politiques progressistes, avec les moyens de les financer. Le Budget fédéral alternatif 2018 : Objectif en vue est disponible pour téléchargement à www.policyalternatives.ca.

-30-

 Pour plus d’information ou pour organiser une entrevue, veuillez contacter : Alyssa O’Dell, responsable des relations publiques et des médias au CCPA, 613-563-1341 poste 306, cel. 343-998-7575 ou alyssa@policyalternatives.ca.  

Offices: